Jump menu

Main content |  back to top

Nos premiers pas

Marcus Samuel

Il y a près de 200 ans, à Londres, un antiquaire décida d'importer des coquillages d'Extrême-Orient pour assouvir l'engouement alors suscité par les intérieurs exotiques.

L'esprit d'initiative de Marcus Samuel avait posé les fondations d'une entreprise d'import-export florissante, reprise plus tard par ses fils, Marcus Junior et Sam.

À cette époque, le pétrole était principalement utilisé pour l'éclairage et comme lubrifiant. La ville de Bakou, en Russie, avec ses importantes réserves de pétrole de qualité et son port naturel stratégique, était le cœur même de cette industrie.

Pourquoi rouge et jaune?

L'avènement du moteur à combustion interne en 1886 déclencha une explosion de la demande en carburant. S'appuyant sur leur expertise des transports maritimes, les frères Samuel armèrent une flotte de bateaux à vapeur pour transporter le pétrole en vrac.

Ils révolutionnèrent les transports pétroliers avec la traversée inaugurale de leur premier pétrolier, le Murex. En 1892, le Murex fut le tout premier pétrolier à transiter par le Canal de Suez. La société des deux frères fut baptisée la Shell Transport and Trading Company en 1897. Son logo était une coquille de moule.

La naissance de Royal Dutch Shell

Les activités de Shell Transport en Orient, alliées à la recherche de nouvelles sources de pétrole pour réduire la dépendance à l'égard de la Russie, provoquèrent la rencontre avec Royal Dutch Petroleum. Les deux sociétés s'associèrent en 1903 pour se protéger contre la domination de Standard Oil. Elles fusionnèrent totalement pour donner naissance à Royal Dutch Shell Group en 1907.

Shell adopta alors comme logo la coquille Saint-Jacques, ou le pecten, encore utilisé à ce jour. À la fin des années 20, Shell devint la première compagnie pétrolière mondiale, produisant 11 % du brut de la planète et détenant 10 % du tonnage de ses pétroliers. Les années 30 furent difficiles. Les actifs du groupe au Mexique furent saisis et Shell fut contrainte de concéder des conditions généreuses au gouvernement vénézuélien lors de la nationalisation de ses champs de pétrole.

L'expansion d'après-guerre

Après la Deuxième Guerre mondiale, avec le boom du secteur automobile déclenché par la fin du conflit, Shell étendit ses activités à l'Afrique et à l'Amérique du Sud. Les pétroliers devinrent plus grands et mieux motorisés.

En 1947, Shell fora le premier puits de pétrole offshore commercialement viable dans le Golfe du Mexique. En 1955, Shell comptait 300 puits. En 1958, Shell commença la production au Nigeria.

Le choc pétrolier

En 1969, Kadhafi pris le pouvoir en Libye, réduisant la production pétrolière et augmentant les prix. D'autres producteurs menacèrent de l'imiter et la guerre du Kippour de 1973 précipita le choc pétrolier. En quelques semaines, les pays de l'OPEP quadruplèrent le prix du pétrole et imposèrent un boycott de deux mois. Les répercussions sur les économies occidentales furent catastrophiques.

Nouvelles ressources

Les années 70 furent importantes pour Shell, avec la mise en valeur des champs pétrolifères de la Mer du Nord et d'Amérique du Sud - une entreprise ardue et coûteuse, mais cruciale compte tenu de la réduction de l'approvisionnement en provenance du Moyen-Orient.

En 1978, Shell acheva la plate-forme de forage et de production Cognac dans le Golfe du Mexique, la plus haute plate-forme au monde avec ses 335 mètres.

L'expansion

A partir du milieu des années 90, les projecteurs se braquèrent progressivement sur l'industrie pétrolière avec la sensibilisation accrue aux problèmes de l'environnement. Shell essuya des critiques pour son projet d'immersion de la plate-forme Brent Spar et rencontra également des difficultés au Nigeria.

Avec l'arrivée du nouveau millénaire, Shell étendit ses activités en Chine et en Russie. En 2005, Shell procéda à la dissolution de son ancienne structure d'entreprise pour créer une nouvelle société unique.  Shell reste l'une des plus grandes compagnies pétrolières et gazières au monde. Nous avons des intérêts de Gaz Naturel Liquéfié et des produits Gas to Liquids; nous participons au développement durable des biocarburants; et nous sommes impliqués dans les projets d'éoliennes.