Jump menu

Main content |  back to top

Discours de Godson Njoku

Discours PDG Shell Gabon, à l’occasion des 50 ans de découverte du gisement de Gamba.

Le 12 octobre 2013 a été un jour historique pour Shell Gabon. En effet, la compagnie a célébré à Gamba, les 50 ans de la découverte du gisement de Gamba.
  • Monsieur le Ministre Délégué auprès du Ministre de l’Economie

    de l’Emploi et du Développement Durable, représentant Monsieur le Président de la République,

  • Monsieur le Secrétaire General Adjoint du Ministère du Pétrole représentant Monsieur le Ministre du Pétrole,
  • Excellences, Messieurs les Ambassadeurs,
  • Monsieur le Conseiller en Hydrocarbures représentant Monsieur le Gouverneur de l’Ogooué Maritime,
  • Monsieur le Préfet de Ndougou,
  • Monsieur le Président du Conseil Départemental de Ndougou
  • Messieurs les administrateurs de Shell Gabon
  • Messieurs les Directeurs Généraux de Total, Addax Petroleum, Perenco,Petro Gabon, Vaalco, Schlumberger, Engen, Oil Lybia, Tullow Oil, OGEC
  • Madame la Vice Présidente de l’Union Pétrolière Gabonaise (UPEGA)
  • Distingués invités,
  • Mesdames, Messieurs,

Chers collègues de Shell Gabon,

Il est dans la vie d'une entreprise, des moments marquants de son histoire. Célébrer les 50 ans de découverte du gisement de Gamba, est un évènement exceptionnel qui témoigne aussi bien de la durée de notre présence à Gamba, que de la contribution du personnel, et de la permanence de nos relations avec l’Etat Gabonais et les communautés riveraines.

Je vous remercie donc, Excellences, Mesdames Messieurs, d’avoir bien voulu partager avec nous aujourd’hui ce moment d’histoire.

L’exposition souvenir dans la salle d’à coté montre quelques facettes de Shell Gabon d’hier et d’aujourd’hui, et nous rappelle que nous devons notre longue présence et nos succès au Gabon, aux femmes et aux hommes de Shell, à leur force de travail, et leur détermination, mais aussi aux personnalités gabonaises, et aux habitants de Gamba qui nous ont accueilli et facilité notre intégration au Gabon, et dans notre environnement de travail.

Certains nous ont, hélas, quittés tels que Feu Monsieur le Président Omar Bongo Ondimba et le Chef de Terre Feu Boukosso.

D’autres sont encore heureusement parmi nous, et bien qu’ayant aussi dans certains cas, poursuivi leur carrière hors de Shell, gardent un contact avec la maison mère par les biais d’anciens collègues ou à travers leurs nouvelles fonctions.

Je vous prie donc de vous unir à moi pour rendre hommage à nos ainés et anciens collègues qui nous ont fait l’honneur d’être ici ce soir.

Parmi ceux-ci, n’en déplaise à leur modestie, je citerai Messieurs André Dieudonné Berre, qui a du repartir cet après midi pour des contraintes a Libreville, Charles Tchen, Jean Louis Guissiga, Antoine Ronary, Jean Baptiste Bikalou, Monsieur le Ministre Etienne Ngoubou et Monsieur Alilat Antseleve et Serge Toulekima qui n’ont pas pu être avec nous et beaucoup d’autres.

Je voudrais aussi saluer nos partenaires Madame Jacqueline Bignoumba, de l’Union Pétrolière Gabonaise, Theodore Yezet de Total Gabon. Rodney MacAlister de Vaalco. Serge Wamba Fosso de Schlumberger. Joseph Denis Antchouey de Oil Lybia. Jean-Médard Madama de Tullow Oil. Ulrich Beh Essono de Engen. Jean Baptiste Bikalou de Petro Gabon. David Gaichies de Ogec.

Nos pionniers précurseurs, nous diront que notre présence au Gabon remonte à l’année 1960 en tant que, Compagnie Shell de Recherche et d’Exploration au Gabon (COSREG). Après d’intenses recherches sur le permis qui nous fut attribué, la COSREG, découvre en Aout 1963 le gisement de Gamba, suite au forage d’un puits d’exploration de 900 mètres de profondeur.

Cette première découverte confirmera les prévisions des explorateurs de la COSREG, sur l’existence d’une importante accumulation d’huile dans toute la zone côtière située au sud de Setté-Cama et marquera le début de l’aventure de Shell au Gabon.

Une année plus tard en 1964, le gisement d’Ivinga fut découvert non loin de Gamba. Gamba/Ivinga deviendra alors le plus grand gisement de pétrole découvert au Gabon à cette époque.

Afin de faciliter l’exportation du brut, la décision fut donc prise, de construire un terminal dans le voisinage du champ découvert. Après quatre années de travaux, le Terminal pétrolier de Gamba entrait en activité le 21 février 1967 avec le chargement de la première cargaison de brut de Gamba sur le navire Nomemvasia.

Le développement du champ de Gamba/Ivinga va nécessiter d’importants investissements pour la construction de sites de travail et d’habitation et une campagne de recrutement.

Ainsi verra t-on arriver à Shell Gabon, à la fin des années 1960 et au début des années 1970 les premiers employés Gabonais.

La ville de Gamba va connaitre un développement rapide avec l’accroissement des effectifs du secteur pétrolier, le lancement d’un du programme de construction de logements pour les employés, à Plaine 3 et Yenzi, la construction d'un collège d'enseignement secondaire, les travaux d'extension des routes et l’agrandissement de l'aéroport. Une ville va ainsi se développer, à quelques kilomètres des champs de pétrole et du Terminal de Gamba.

Les campagnes d’exploration à terre et en mer des années 1970 et 1980 conduisent à la découverte de Lucina en mer, au large de Mayumba, et de Rabi Kounga à terre et créent de nouvelles opportunités de sous-traitance dans la logistique, la construction et la fourniture de matériels ainsi que des emplois liés au développement de ces champs.

De nouveaux cadres gabonais rejoignent ainsi Shell Gabon et bénéficient d’expatriations en Europe et ailleurs pour parfaire leur développement. La population de Gamba s’accroît au rythme de la production pétrolière, du fait de l’ouverture de nouvelles opportunités.

Consciente du besoin de développer les compétences, pour s’adapter aux outils de travail de plus en plus modernes, Shell Gabon va initier des bourses Shell pour les élèves de classe terminale scientifique afin de leur permettre de poursuivre des études supérieures en Europe. L’un de ces boursiers Shell est aujourd’hui chef d’Equipe de maintenance de puits à Shell Gabon, Jacques Lord Nomsy que nous avons sur les posters de notre vision.

Parallèlement aux bourses Shell, des trophées nationaux d’incitation à la créativité tels que ‘Jeunes en création’ pour les lycées et collèges et ‘l’Ecole que j’aime’ pour le primaire, ont été lancés en partenariat avec le Ministère de l’Éducation Nationale. L’Ecole Augustin Mayilas de Gamba, a été la lauréate de la dernière édition de ce trophée, en 2004.

La découverte de Toucan en 2001 et de Koula en 2004 permet de soutenir les actions de recrutement et de développement du personnel déjà engagées. Gamba reste une plateforme essentielle de l’industrie pétrolière au sud du pays et son terminal va ainsi recevoir prés de 50% de la production pétrolière nationale on-shore par l’apport des entreprises pétrolières partenaires, situées dans le périmètre de Rabi.

Pour gérer les risques inhérents aux opérations pétrolières, le programme de construction d’infrastructures techniques et sociales à Gamba et Rabi, va aller de pair avec des mesures de protection des hommes et de l’environnement.

Une nouvelle politique de conservation de la richesse naturelle de la région de Gamba va alors être mise en place.

Ces efforts culmineront avec la Certification ISO 14001 obtenue en octobre 2000, et des partenariats avec les organisations non gouvernementales expertes en matière de préservation de la nature.

Le partenariat entre Shell Gabon et l’Institution Smithsonian établi il y’a 13 ans, en 2000 a permis de promouvoir la région de Gamba dans le monde à travers des publications internationales sur la biodiversité du Complexe d’Aires Protégées de Gamba et des expositions en Angleterre, aux Etats Unis, au Japon, sponsorisées par Shell Gabon.

A travers son précieux patrimoine naturel, le Gabon peut être fier de figurer parmi les rares pays du monde qui ont su préserver la biodiversité, richesse vitale pour l’humanité. Shell Gabon, pour sa part, se félicite d’avoir contribué de manière effective à la connaissance de la richesse naturelle de Gamba et du Gabon par le biais de son partenariat avec l’Institution Smithsonian.

Outre la perspective environnementale de nos activités, afin de contribuer aux initiatives de la communauté de Gamba pour gérer son avenir, Shell Gabon va soutenir la mise en place d’initiatives génératrices de revenus non liés au pétrole parallèlement à la réflexion sur un avenir après pétrole pour le département de Ndougou.

Parmi ces projets figure Le Programme d’Appui au Développement Durable du Département de Ndougou établi en 2004 avec la Fondation Shell, l’Université Omar Bongo,l’Office National de l’Emploi, la Mairie de Gamba, le Conseil Départemental de Ndougou, le PNUD et le WWF pour aider le département de Ndougou à développer une vision prospective dans un contexte après pétrole et un plan de développement local pour matérialiser cette vision.

Le projet est depuis cette année, 2013, géré par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD).

Comme autres exemples de contribution dans le domaine de la santé nous avons aussi le Programme de Santé Communautaire du département de Ndougou, géré en collaboration avec le PNUD et le Ministère de la Santé, pour la lutte contre la tuberculose, le Sida, le Paludisme et les maladies évitables par la vaccination et la campagne innovante de sensibilisation en milieu scolaire sur le SIDA à travers le jeu Vie2Jeunes.

Dans le cadre de la Provision pour Investissements Diversifiés (PID) et la Provision pour Investissement dans les Hydrocarbures (PIH), en Septembre 2012, nous avons signé avec le Gouvernement, sous la houlette de Monsieur le Ministre du Pétrole, un accord pour la construction d’une route de 53 kilomètres qui reliera la région de Gamba au reste du pays par la Nationale 1. Le projet permettra d'améliorer la mobilité des personnes, des biens et des services dans la région et stimuler l'économie locale. Le soutien technique est fourni par l'organisme de la coopération allemande GIZ sous le contrôle du Ministère de la Promotion des Investissements, des Travaux Publics, des Transports, de l’Habitat et du Tourisme, chargé de l’Aménagement du Territoire.

Ce projet constitue l’un des plus grands projets de construction de ces dix dernières années dans le département de Ndougou et de la Basse Banio et démontre l’importance des synergies entre tous les acteurs du développement de Gamba pour contribuer à l’essor du département de Ndougou.

Dans la conduite de nos projets, nous travaillons à améliorer la qualité de nos relations avec les communautés de nos zones d’opérations en établissant des partenariats. Notre souci est de contribuer au développement économique par l'investissement social, l'éducation, le développement des compétences et les emplois locaux est notable. Aujourd’hui à Shell Gabon plus de 85% des notre effectif est constitué de nationaux et plus de 20 Gabonais sont actuellement en expatriation dans les autres sociétés du Groupe Shell dans le monde.

Excellences, Mesdames Messieurs, notre technologie a joué un rôle clé dans le maintien de nos capacités et nous avons développé au fil des ans une compétence en matière de gestion d’actifs matures.

Nous nous concentrons sur l’excellence opérationnelle tout en maintenant notre attention sur le recrutement et le développement de Gabonais pour assurer l’avenir de la société.

Nos objectifs actuels sont :

  • D’assurer l’intégrité de nos actifs et la sécurité des installations de Shell Gabon pour garantir une production pétrolière fiable
  • D’avoir d’excellentes relations avec les partenaires de Shell Gabon, c'est-à-dire le Gouvernement, les autorités locales, les communautés, associations, les entreprises partenaires, les ONG, les fournisseurs
  • De continuer à oeuvrer pour le développement de notre personnel en termes de compétences et d’opportunités de carrières.

Notre nouvelle vision lancée il y’a deux semaines est «d’Etre le partenaire le plus innovant et compétitif du secteur de l’énergie pour le Gabon» en nous appuyant sur nos valeurs fondamentales que sont, l’honnêteté, l’intégrité et le respect d’autrui, ainsi que le développement des talents, des partenariats solides et des technologies de pointe.

Excellences, Mesdames, Messieurs, je voudrais, pour finir, exprimer, au nom de Shell Gabon nos remerciements à l’Etat Gabonais, au Gouvernement ainsi qu’à nos partenaires pour leur soutien durant ces 50 ans d’activités. Mes remerciements vont également à tous nos employés passés et actuels pour leur contribution et leur fidélité à Shell Gabon.

Je vous remercie.